Un floril�ge des titres de la fnps
La FNPS est un organisme qui rassemble 7 syndicats
Le syndicats : SPEP Le syndicats : SPPRO
Le syndicats : SPPRO
Le syndicats : Syndicat national de la presse agricole et rurale Le syndicats : Syndicat de la presse sociale Le syndicats : SPMS Le syndicats : SPCS Le syndicats : SSPEJP
La FNPS est un organisme qui rassemble 7 syndicats : SPEP ; SPPRO ; Le syndicats national de le presse agricole et rurale ; SPMS ; SPCS ; SPEJP

Actualité - Actualité

() Alignement du taux de TVA de la presse imprimée et numérique : une victoire pour la presse, une victoire pour la FNPS

C'est en 1994 que Jean-Marc DETAILLEUR, président de la FNPS, président de Wolters Kluwer France, réclame pour la première fois au nom des éditeurs de presse et de livres, l'alignement du taux de TVA des "produits et services multimédias d'information sur celle de l'édition" dans un rapport au Gouvernement élaboré avec Henri PIGEAT et intitulé "La presse écrite dans la perspective des techniques multimédias".

() Projet de loi de finances 2019 : maintien des aides à la presse mais baisse des aides au portage

Le programme 180 « Presse et médias » regroupe les moyens budgétaires permettant d’appuyer et de soutenir la presse et les médias dans toute leur diversité d’expression.

() Le triple défi à relever pour la presse dans les mois à venir selon le ministère de la Culture

Lors de son discours de rentrée au traditionnel dîner de la Fête de l’Humanité, la ministre de la Culture Françoise NYSSEN a rappelé quel est le triple défi à relever pour la presse dans les mois à venir.

() La remise en cause des secteurs interdits et l’autorisation de la publicité segmentée à la télévision représenteraient une perte de 576 millions d'euros pour la presse écrite, la radio et la publicité

Selon une étude d’impact menée par FRANCE PUB à l’initiative de plusieurs représentants de la presse (FNPS, Alliance de la Presse d’Information Générale, SEPM Marketing et Publicité,), de la radio (SIRTI, radios du groupe Lagardère) et de la publicité extérieure (UPE), dans l’hypothèse d’une levée des secteurs interdits de la publicité télévisée (distribution pour les opérations commerciales de promotion, cinéma, édition littéraire) et d’une autorisation de la publicité segmentée, la presse, la radio et la publicité extérieure perdraient potentiellement jusqu’à 576 millions d’euros (M€) d’investissements publicitaires par an à partir de 2022, soit 44% du total des dépenses des annonceurs des secteurs concernés dans ces médias en 2017.

() Contribution de la FNPS à la consultation publique sur le rapport de M. Marc Schwartz relatif à la réforme de la loi Bichet

L’analyse portée par Marc Schwartz pointe à juste titre, un certain nombre de disfonctionnements du système de distribution qu’il importe de modifier pour résoudre la crise : Ainsi, il écrit dans sa conclusion : « les outils que le législateur de l’après-guerre avait conçus … n’ont pas permis de contenir des comportements et des dérives qui servent les intérêts de quelques-uns mais desservent l’intérêt général ».