Au terme d’une année marquée par de profonds changements politiques, la presse dans son ensemble reste confrontée à de difficiles défis qui nécessiteront encore davantage d’unité professionnelle.

Qu’il s’agisse du lancinant et de plus en plus anxiogène dossier des messageries dont nul ne voit d’issue positive à brève échéance, de la concurrence avivée à laquelle sont confrontées toutes les formes de presse face aux géants de l’économie numérique, des menaces qui se font pressantes à Bruxelles sur l’avenir du droit d’auteur, des dangers d’une réglementation trop rigide de la protection (certes indispensable) des données personnelles, il faudra unifier la “presse de métier” en surmontant les divisions entretenues depuis des années par les pouvoirs publics entre la presse qualifiée d’Information Politique et Générale et les autres formes de presse que la FNPS s’honore de représenter.

C’est l’occasion de rendre un hommage ému à un grand homme de notre métier, M. François-Régis HUTIN, président du groupe Ouest-France, qui vient de disparaître. Journaliste de talent et de convictions, il sut faire du journal rennais le premier titre de la presse quotidienne française par sa diffusion tout en développant d’autres titres notamment par le biais de la filiale Infomer, éditrice du titre de référence “le Marin” et d’autres publications spécialisées adhérentes de la FNPS.

Cet exemple d’œcuménisme professionnel illustre aujourd’hui l’indispensable convergence de la filière rassemblant toutes les formes de presse qui ont, chacune dans leur expression, toute légitimité à participer au débat démocratique et à la défense d’une presse libre et prospère dans toutes ses composantes. À la veille de la nouvelle année, c’est le vœu le plus cher que votre Fédération vous adresse en vous souhaitant d’excellentes fêtes.