Après s’être investi avec détermination contre l’illettrisme, le SPS s’engage désormais dans la lutte contre l’illectronisme. En effet, à l’heure où le numérique est omniprésent, une importante partie de la population peine encore à maîtriser ces nouveaux outils.

Le SPS a donc commandité une enquête à l’Institut CSA, afin d’avoir des chiffres concrets pour sensibiliser les pouvoirs publics et les acteurs de la formation professionnelle à ce nouveau problème. Des solutions sont à développer pour que chacun puisse maîtriser les bases du savoir numérique, comme une formation spécifique pour les plus jeunes dans le cadre de l’Éducation nationale ou encore des programmes de formation adaptés aux salariés en difficulté en entreprise. Il faudrait aussi que les producteurs et concepteurs du monde digital prennent conscience des obstacles que rencontrent les « illectronistes » et qu’ils mettent en œuvre des usages plus facilement accessibles au grand public.

Pour cela, le Président du SPS, Philippe Marchal a rendu public l’étude sur l’illectronisme (étude globale et établissement de typologies), récompensée lors de la 3ème édition des Trophées Etudes & Innovations.

Parmi les chiffres à retenir :

  • 89% des Français possèdent au moins l’un des outils numériques permettant de se rendre sur internet (ordinateur, smartphone, tablette),
  • Les trois-quarts des Français utilisent Internet quotidiennement pour s’informer, communiquer, consulter les comptes,
  • 23% de Français ne sont pas à l’aise avec le numérique,
  • 19% des Français ont renoncé à faire quelque chose plus d’une fois parce qu’il fallait utiliser Internet.

Télécharger l’étude