Contrairement à ce qui était prévu initialement, la FNPS a obtenu que la presse professionnelle ayant un numéro de CPPAP puisse faire partie du « Pass Culture » du ministère de la Culture, au même titre que la presse d’information politique et générale et la presse culturelle, jusqu’à présent seules éligibles.

Ce pass est une plateforme de mise en relation et de médiation pensée pour les utilisateurs de 18 ans dans un premier temps, qui bénéficient d’un pouvoir d’achat de 500 €, valable uniquement sur cette plateforme.

Il ne s’agit pas d’un chèque mais bien d’un crédit virtuel permettant à chaque utilisateur de découvrir, sans inhibition, toute la diversité des propositions culturelles. A terme, cette plateforme pourra permettre à ces utilisateurs de payer par leurs propres moyens.

Une phase d’expérimentation du Pass Culture a commencé le 1er février dernier (mais vous pouvez la rejoindre quand vous le désirez), avec 13 000 jeunes de 18 ans concernés disposant d’un pass doté d’une valeur de 500 euros (en pouvoir d’achat) dans cinq départements pilotes (Finistère, Hérault, Guyane, Bas-Rhin et Seine-Saint-Denis).

Les jeunes de 18 ans pourront trouver sur l’application, des propositions gratuites et payantes, dans des domaines variés dont celui de la presse (musées, cinéma, livre, jeux vidéo, presse, etc…).

Les éditeurs peuvent proposer des abonnements numériques mais aussi des rencontres ou ateliers autour des métiers du journalisme. 

Plusieurs limites sont toutefois fixées. Ainsi, un bénéficiaire du « Pass Culture » pourra dépenser pour :

  • Un montant cumulé maximum de 200 euros sur les « offres en ligne », correspondant à l’achat d’un accès à de la musique, des œuvres audiovisuelles, des jeux vidéo, des livres audios, des conférences, de la presse dématérialisée,
  • Un montant cumulé maximum de 200 euros sur les « biens matériels culturels », correspondant à l’achat de livres, y compris numériques, de musique, d’œuvres audiovisuelles sur support physique, d’instruments de musique ou d’œuvres d’art.

Chaque utilisateur pourra réserver des abonnements en ligne dans une limite de 200 € (au même titre que toutes les propositions numériques). Le montant de l’abonnement réservé sera débité de son crédit de 500 € mais l’éditeur ne sera pas remboursé. 

L’intérêt de proposer dès maintenant des abonnements en ligne sur le pass Culture :

  • C’est l’opportunité de fidéliser de nouveaux lecteurs, qui auront fait le choix de consacrer une partie de leur crédit à votre abonnement.

À terme, cette plateforme pourra permettre à ces utilisateurs de payer par leurs propres moyens.

Cela concernera les anciens bénéficiaires du crédit de 500 € comme des particuliers plus âgés, des comités d’entreprise, des touristes, etc…

  • C’est gratuit, libre et sans engagement : grâce à la plateforme pass Culture Pro, les éditeurs pourront proposer les abonnements aux titres qu’ils souhaitent, en décidant en toute autonomie du nombre de mensualités disponibles et du nombre d’utilisateurs pouvant en bénéficier.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter Maïtena SZKOBEL.