Le SPS a débuté à la mi-octobre la troisième et dernière phase de sa campagne contre l’illectronisme : la mise en place d’un laboratoire d’idées.

Composé d’experts de différents horizons, ce « think tank » a pour but de réaliser une charte des bonnes pratiques sur la conception et la navigation des sites Internet afin de faciliter l’accessibilité numérique. Ses membres se réuniront chaque mois jusqu’à l’édition du guide prévue en janvier 2019.

Cette action fait suite à la publication en juin dernier de l’étude CSA Research commanditée par le SPS au sujet de l’illectronisme en France. Rien que cet été, plus de 200 retombées presse ont été recensées, en faisant un des sujets chauds de l’actualité politique et médiatique. En septembre, le Syndicat de la Presse Sociale a diffusé très largement un spot radio incitant les victimes d’illectronisme à témoigner sur sps.fr. Ces témoignages serviront de base d’échanges au laboratoire d’idées.