La FNPS a toujours défendu le principe de solidarité entre éditeurs et entre coopératives, principe qui prédominait dans la Loi Bichet ancienne et qui demeure dans sa nouvelle rédaction. Elle est attachée au principe d’accessibilité pour tous et « d’égalité des éditeurs face au système de distribution grâce à une gestion démocratique, efficiente et désintéressée des moyens mis en commun ». Surtout, la FNPS a toujours considéré que les 22 000 marchands de journaux constituaient le bien commun de l’ensemble des éditeurs. Le système collectif de distribution de la presse traverse une fois de plus une crise grave due essentiellement à

Ce contenu est strictement réservé aux membres.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés