Dans une lettre ouverte adressée le 24 septembre, plusieurs organisations représentatives d’éditeurs de presse françaises et européennes (FNPS, GESTE, ALLIANCE, SEPM, EMMAENPA…) ont souhaité interpeller le PDG d’Apple.

Le géant américain s’octroie des commissions de 30% sur les ventes de nombreuses applications via l’Appstore.

Le géant est accusé de se « conduire comme un “désintermédiateur” entre l’éditeur et son lectorat dans le seul but de sécuriser un niveau de commission anachronique excessivement élevé ».

Jugée excessive, inéquitable et discriminatoire, cette pratique de commission devrait être revue pour une meilleure répartition de la valeur :

« dans le contexte actuel, Apple détient seul le pouvoir d’introduire le fair play numérique dans son écosystème en rendant les conditions d’accès à son store plus équitables ».