Le 26 juin 2018, le Syndicat de la Presse Sociale révélait les résultats de l’enquête CSA Research sur l’illectronisme en France dans laquelle on découvre que 23 % des français se sentent mal à l’aise avec le numérique et 19 % d’entre eux ont déjà abandonné une recherche (voyage, achat, information, …) ou démarche (pôle emploi, caf, déclaration d’impôts, …) sur Internet car ils ont rencontré des difficultés.

Un constat alarmant, d’autant que ce phénomène touche étonnement toutes les catégories socio-professionnelles et tous les âges. Informés par le Syndicat de la Presse Sociale, les médias, le gouvernement et l’opinion publique se sont saisies de cette affaire : plus de 180 retombées presse ont déjà été recensées.

La deuxième étape de la campagne s’articule autour de la diffusion d’un spot radio réalisé par le SPS.

Du 10 au 30 septembre, ce spot est diffusé 2 400 fois au total sur une centaine de radios métropolitaines à différents créneaux horaires de grande écoute.

Parallèlement, son site Internet, récemment refondu, s’est doté d’un formulaire pour recueillir les témoignages des victimes d’illectronisme.

Une manière donc pour cet acteur social majeur de lutter encore davantage contre la fracture numérique.

Enfin, le troisième temps, en préparation, consiste en la création d’un laboratoire d’idées composés d’expert de divers horizons.

Ce think tank aura pour objectif l’élaboration d’un guide de bonnes pratiques en termes d’accessibilité et d’ergonomie des sites Internet.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous abonner au Twitter du SPS (@PresseSociale) ou à consulter son site Internet rubrique « illectronisme » où vous pourrez télécharger et utiliser l’ensemble des documents de la campagne : résultats de l’étude, spot radio, dossier et communiqués de presse, etc.