Dans l’objectif de favoriser l’activité, le gouvernement a prévu dans la loi de finances pour 2019 l’exonération de cotisations salariales sur les heures salariales et complémentaires à compter du 1er septembre 2019. Mais attention, cette dernière ne devrait porter que sur les cotisations salariales d’assurance vieillesse et de retraite complémentaire.   Le PLF précise en effet que « Le Gouvernement souhaite que ceux qui travaillent perçoivent une rémunération juste au regard de leurs efforts.   L’exonération de cotisations salariales sur les heures supplémentaires travaillées augmentera de 2 Md€ en année pleine le pouvoir d’achat de ceux qui travaillent. La mesure prévue dans

Ce contenu est strictement réservé aux membres.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés