Le ministère de la Culture a sollicité la FNPS pour obtenir son avis sur la solution de compromis proposée par la présidence autrichienne au sujet des tracking walls, qui est au cœur de nos préoccupations dans le cadre de la négociation du projet de règlement dit « e-privacy ». Cette solution permettrait l’autorisation, sous condition, des tracking walls. Cela suppose toutefois que les éditeurs de presse proposent à leurs utilisateurs deux versions de leurs sites : l’une utilisant les données de l’utilisateur et l’autre sans recours à ces données (version payante ou dégradée). Pour la FNPS, le fait d’admettre comme principe juridique

Ce contenu est strictement réservé aux membres.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés