Si l’Union européenne a entamé des discussions pour instaurer une taxe d’environ 3 % sur les revenus de certaines activités des GAFA, notamment la publicité ; outre Atlantique, les États-Unis sont fermement opposés à la ponction des géants du web sur leur chiffre d’affaires, estimant qu’ « une taxe devrait être basée sur les profits et non les ventes et ne devrait pas cibler une industrie spécifique par un impôt selon une norme particulière » indique le secrétaire américain au Trésor M. Steven MNUCHIN dans un communiqué. Il invite également l’Union européenne à concerter les États-Unis dans cette prise de décision.

Ce contenu est strictement réservé aux membres.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés