Après l’adoption fin mars par le Parlement européen de la directive sur le droit d’auteur dans le marché unique du numérique, le Conseil l’a adoptée à son tour le 15 avril dernier. Plusieurs pays estiment que le texte final de la directive ne remplit pas les objectifs d’amélioration du fonctionnement du marché intérieur, de stimulation de l’innovation, de la créativité ou encore des investissements et production de nouveaux contenus dans l’univers numérique. Ces pays, dont le Luxembourg, les Pays-Bas, la Pologne, l’Italie, la Finlande et la Suède considèrent de plus que le texte voté ne constitue pas un bon équilibre

Ce contenu est strictement réservé aux membres.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés