Compte tenu des mesures de restriction prises pour lutter contre l’épidémie, la CPPAP n’est plus en mesure d’instruire des dossiers de renouvellement. En accord avec les services de La Poste, les publications de presse dont l’agrément est arrivé à échéance et qui ne peuvent être examinées continueront à bénéficier des avantages postaux. Par ailleurs, de nombreux éditeurs ont voulu connaître les éventuelles conséquences d’un report de parution de leurs publications qui devaient sortir prochainement par rapport à leur numéro de CPPAP.  La secrétaire générale de la CPPAP Mme Axelle HOVINE nous a précisé qu’ils auraient « bien entendu une tolérance

Ce contenu est strictement réservé aux membres.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés